Lyon s’est développée dans l’histoire parce qu’elle était située au grand carrefour Nord-Sud / Est-Ouest. Pour garder notre dynamique économique, il faut préserver cette situation en relançant le projet de désaturation du Nœud Ferroviaire Lyonnais et en développant notre aéroport. Mais il faut aussi fluidifier les circulations à l’intérieur de l’agglomération en écartant les véhicules qui ne font qu’y transiter, en articulant transports ferroviaires (RER à la lyonnaise) et transports en commun métropolitains avec la création d’un billet unique. Lyon inventeur de Vélo’v doit devenir la capitale des modes doux.

  Nous développerons l’accessibilité de notre territoire.

Nous poursuivrons le développement de l’aéroport Saint-Exupéry pour ouvrir de nouvelles liaisons vers l’Asie et l’Amérique du Nord, nos zones d’exportation.

Nous réaliserons le Lyon-Turin, corridor ferroviaire allant de la péninsule ibérique jusqu’en Hongrie. Ce projet écologique reliera Lyon à la zone européenne de forte croissance en évitant le passage de milliers de poids-lourds dans les vallées alpines.

En desserrant le nœud ferroviaire de Saint-Clair à Grenay, nous créerons le RER à la lyonnaise avec plus de trains et des gares multimodales (RER, TCL, vélo, autopartage…).

  Nous écarterons les flux de transit du coeur de Lyon

Nous mettrons fin aux circulations de transit sous le tunnel de Fourvière pour les véhicules qui ne font que traverser notre territoire.

Nous achèverons le grand contournement Est de Lyon (A432 Sud). Nous rendrons à la Rocade Est son rôle de desserte de l’agglomération (Rocade des Villages) en détournant la circulation et en limitant son accès aux poids-lourds.

  Nous fluidifierons la circulation à l’intérieur de la ville.

Nous installerons des parkings près des gares pour permettre aux habitants des territoires voisins de la Métropole de ne plus être obligés d’emprunter leur voiture (80% des habitants de l’aire urbaine de Lyon habitent à moins de 5 kilomètres d’une gare).

Nous bouclerons le périphérique (enterré à 80%) pour supprimer les bouchons de l’Ouest Lyonnais (Tassin-la-Demi-Lune, Ecully), des 5ème, 7ème et 9ème arrondissements, du tunnel de Fourvière, de Confluence, Saint-Genis-Laval et d’Oullins.

Nous développerons le réseau TCL en doublant le budget du Sytral : nous réaliserons le métro E Alaï/ Part-Dieu Est, nous prolongerons le métro B jusqu’à la A450 (parking relais) et la ligne A en direction de Meyzieu. Nous réaliserons le T6 nord jusqu’à la Doua et créerons une ligne circulaire de tramway sur le boulevard urbain Est vers le Nord en direction de Vaulx-en-Velin et vers le sud en direction de Saint-Fons et de Gerland. Nous créerons des lignes de Bus à Haut Niveau de Service à l’Est vers Genas et Mi-plaine, au Nord entre Trévoux et Sathonay-Camp.

  Nous ferons de la Métropole de Lyon la capitale des mobilités douces.

Nous doublerons le nombre de kilomètres de pistes cyclables, maillerons ces liaisons partout sur le territoire et créerons des parkings sécurisés.

Nous déploierons des navettes fluviales sur la Saône jusqu’à Collonges et sur le Rhône entre l’embarcadère Grand Hôtel-Dieu et la Cité internationale.

Nous développerons avec le Sytral des voitures autonomes Navya pour desservir le dernier kilomètre.

Nous faciliterons sur le territoire la mise en place de l’autopartage et du covoiturage organisé.