Notre écologie n’est pas une écologie de la contrainte. Ce sera une écologie concrète, positive qui aura des effets visibles sur le terrain et tangibles pour tout un chacun. Nous devons faire de l’écologie une priorité et un moteur pour notre développement et pour notre avenir.
C’est pourquoi nous prenons l’engagement de réduire nos émissions de dioxyde de carbone d’au moins 50% dès 2030 par rapport à 1990 et d’atteindre la neutralité en 2050 grâce à un partenariat ambitieux avec les territoires voisins de notre Métropole.

  Nous créerons un Institut de la transition et de l’innovation écologique.

Il permettra de réunir les experts scientifiques, les entreprises, les associations et les élus pour innover et accompagner la transition écologique de notre territoire.

  Nous améliorerons la qualité de l’air en développant les mobilités propres.

Nous renouvellerons notre parc de transports en commun pour qu’ils deviennent à 100 % propres (véhicules électriques, au gaz naturel et à l’hydrogène) et nous proposerons des mesures incitatives pour le renouvellement de la flotte de véhicules utilitaires.

Nous accélérerons le développement de la filière hydrogène.

Nous multiplierons des plateformes de recharges électriques sur le territoire et inciterons les particuliers à installer des bornes de recharge dans leurs résidences.

  Nous réaliserons la transition énergétique de notre territoire.

Nous déploierons un programme de rénovation thermique des logements très ambitieux avec un dispositif de préfinancement compensé par les économies d’énergie réalisées.

Nous lancerons un grand plan pour multiplier le solaire photovoltaïque par 5 pendant le mandat.

Nous rénoverons notre patrimoine ancien et construirons nos nouveaux bâtiments avec une exigence forte en matière de sobriété énergétique.

  Nous créerons les conditions d’une alimentation saine pour tous.

Nous développerons une filière pour fournir les cantines des écoles et collèges de la Métropole en produits bio ou issus de l’agriculture locale raisonnée.

Pour une politique alimentaire plus locale, nous conclurons des partenariats avec les bassins agricoles voisins (contrat de réciprocité).

Nous doublerons les points de vente des produits issus de l’agriculture biologique et de proximité dans les quartiers à horizon 2025.

  Nous développerons la nature au cœur de la ville et agirons pour la biodiversité.

Nous planterons 60 000 arbres sur 6 ans, étendrons le parc de Gerland, créerons de « grandes allées Métropolitaines » végétalisées, des vergers urbains et des rues comestibles (plantation d’arbres fruitiers), multiplierons les toitures vertes.

Nous généraliserons les permis de planter, aménagerons les parcs pour favoriser le retour des insectes pollinisateurs, viserons une « Métropole zéro pesticides »

Nous lancerons l’action « Sous le goudron, la terre ! » pour réduire le bitume et limiter l’imperméabilisation des sols dans toutes les opérations d’urbanisme.

  Nous préserverons les ressources de notre territoire.

Nous sécuriserons l’approvisionnement en eau potable de l’agglomération.

Nous créerons un fond de soutien pour développer l’économie circulaire dans tous les secteurs.

Nous définirons une stratégie complète « Zéro déchet » : actions de sensibilisation au gaspillage, collecte et valorisation des biodéchets, développement du vrac…