L’économie lyonnaise est sur une trajectoire qui devient d’année en année plus exceptionnelle. Alors qu’en 2001 nous peinions à faire venir quelques nouvelles firmes dans notre agglomération, l’année 2019 a connu un record dans l’immobilier d’entreprise : 2,1 milliards d’euros. Pour ce qui concerne l’immobilier tertiaire qui avait déjà atteint des sommets en 2018, l’augmentation est de +32%. Au-delà des chiffres, ce sont des milliers de jeunes ou de personnes au chômage qui retrouvent un emploi. C’est cette trajectoire là qu’il nous faut préserver en stimulant sans cesse l’innovation, en travaillant en partenariat avec nos universités, nos grandes écoles et nos centres de recherche. Nous engagerons notre Métropole dans une nouvelle ère : celle de l’industrie du futur qui va bouleverser tous nos modes de production.

  Nous accélérerons la transformation numérique de notre industrie.

En suscitant les collaborations entre nos grands groupes et nos start-up, nous permettrons à nos entreprises de prendre le virage numérique et faciliterons l’émergence de nouveaux leaders.

  Nous aiderons au développement de l’industrie du futur.

Nous élaborerons une stratégie « Lyon-industrie du futur 2040 » orientée toutes filières : nouveaux systèmes énergétiques, santé, ferroviaire, agroalimentaire, véhicules industriels et autonomes, chimie et matériaux.

Nous accompagnerons les champions de demain qui cherchent à se positionner sur des marchés émergents.

En partenariat avec l’École Nationale Supérieure de la Police Scientifique, nous créerons une nouvelle filière des industries de la sécurité.

Nous investirons dans le développement des savoir-faire industriels : renforcement des formations et des filières d’apprentissage (notamment programmation et codage), augmentation des aides au développement des compétences.

Après Vénissieux, nous créerons une seconde plateforme d’accélération pour l’industrie du futur sur les terrains SNCF de la Mulatière.

  Nous soutiendrons les PME, l’artisanat et le commerce.

Nous préserverons sur le territoire de Lyon-Villeurbanne des zones dédiées à l’artisanat.

Nous accroitrons notre soutien pour le maintien et le développement des services et commerces de proximité, et en particulier dans les petites communes.

Pour accueillir artisans et jeunes pousses, nous créerons quatre nouveaux pôles entrepreneuriaux.

Nous accélérerons la croissance des PME et ETI via un accès facilité au capital (financement).

Nous aiderons au développement et à la requalification de nos zones industrielles.

  Nous renforcerons l’attractivité touristique de la Métropole de Lyon et encouragerons le développement d’un tourisme durable.

Le tourisme est devenu une composante importante de l’économie lyonnaise. Nous continuerons à miser sur l’accueil de congrès, de salons, mais aussi sur les atouts de nos territoires (patrimoine, culture, gastronomie) et la beauté de nos paysages.