Une séparation, un problème de santé, la perte d’un emploi, chacun d’entre nous peut un jour traverser une période plus difficile dans laquelle il a besoin d’être aidé. Insertion et emploi, action sociale, santé, hébergement, handicap… Pour prévenir les situations difficiles et mieux aider demain ceux qui en ont besoin, la Métropole doit réfléchir, coopérer et agir davantage avec les communes et tous ses partenaires au service des habitants de notre territoire.

  Nous proposerons une politique éducative territoriale plus engagée, concertée et efficace.

Avec l’appui des communes, des écoles, des collèges et du ministère de l’éducation nationale :

Nous agirons contre les situations de délaissement parental et renforcerons notre politique préventive d’aide à la parentalité.

Nous monterons un grand plan de lutte contre le décrochage scolaire.

Nous proposerons des actions de sensibilisation pour prévenir et éradiquer le harcèlement scolaire.

Nous créerons des partenariats avec les communes, les collèges et les entreprises pour garantir des stages de 3ème pour tous.

  Nous favoriserons l’emploi et l’insertion de nos jeunes.

Nous développerons des plans d’insertion locale dans l’entreprise avec l’appui de la Maison Métropolitaine de l’Insertion par l’Emploi.

Nous travaillerons avec les communes pour repérer et traiter les situations difficiles, organiser le suivi, l’orientation et l’insertion dans le premier emploi.

Nous valoriserons les filières techniques, les écoles de production et celles de la 2ème chance.

Nous ferons revenir dans les quartiers prioritaires le service public de l’emploi et soutiendrons les associations d’insertion.

  Nous élaborerons un « plan santé Métropole »

Nous réaliserons un pôle de recherche santé à Gerland avec notamment le CIRC et l’OMS.

Nous travaillerons avec nos partenaires pour faire du sport le premier axe santé de notre Métropole.

Nous développerons les pratiques sportives urbaines et soutiendrons la création sur le territoire de parcours de santé.

Nous mènerons des actions de sensibilisation à l’importance d’une activité physique régulière et d’une alimentation saine.

  Nous veillerons à l’inclusion des personnes les plus fragiles dans notre société.

Avec l’appui de nos principaux partenaires (communes, ARS, associations et fondations spécialisées…) :

Nous repérerons les personnes dépendantes et isolées et établirons des plans d’appui au maintien à domicile (organisation et accessibilité des services, inclusion dans la vie locale).

Au-delà de la seule information sur les dispositifs, nous financerons un plan d’aide plus ambitieux et efficace pour prévenir les situations d’épuisement des aidants (accueil temporaire, relais à domicile…).

Nous élaborerons un schéma directeur pour la création de places d’accueil pour personnes dépendantes dans les secteurs sous-dotés.

  Nous créerons « la Métropole du Bien Vieillir ».

Nous solliciterons les séniors pour qu’ils s’impliquent sur des Missions d’Intérêt Local et nous aident dans la lutte contre le décrochage scolaire, l’insertion des jeunes dans notre société, les projets associatifs…

Au côté des communes, nous repenserons l’urbanisme (voiries, bancs…) et les déplacements des personnes âgées (navettes), nous développerons les services de proximité, encouragerons l’adaptation des logements et l’intergénérationnel pour que chacun puisse vieillir chez lui et dans son quartier en toute sécurité.

Nous développerons partout sur notre territoire des activités physiques et intellectuelles adaptées aux séniors pour un vieillissement en pleine santé !

  Nous renforcerons nos politiques du handicap.

Nous définirons une stratégie métropolitaine pluriannuelle pour accroître l’efficacité de nos politiques d’inclusion du handicap dans notre société et nous créerons notamment un établissement dédié aux enfants autistes.

Nous travaillerons avec les services de la Maison Départementale et Métropolitaine des Personnes Handicapées pour garantir aux usagers un processus de prise en charge rapide, efficace et individualisé.

Avec le Sytral, nous envisagerons l’aménagement de la politique tarifaire du réseau TCL au profit des publics en situation d’invalidité (notamment pour les accompagnants d’enfants touchés par le handicap).